Archives Mensuelles: décembre 2012

Les maitres de maison

Salutations au peuple, cela fait quelques semaines que je n’ai plus rien publié par ici, rassurez vous je suis encore vivant. En fait j’ai écris quelques articles, mais j’ai jugé qu’ils n’étaient pas très politiquement corrects, je les ai donc jeté à la poubelle (corbeille si vous voulez). J’étais aussi occupé à autre chose que raconter des conneries (oui, oui j’ai une autre vie).

Alors revenons au titre de cet article « les maitres de maison ». Ca n’a absolument rien à voir avec cette histoire de loi sur le chef de famille qui agite la population ivoirienne depuis quelques semaines (je pense que je ne vais même pas me risquer à en parler, ma peau tient à rester étanche), mais je parle plutôt des répétiteurs (comme on les appelle aussi).

Pour ceux qui ne voient pas trop de qui je parle, il s’agit de personnes qui se proposent d’être un genre de professeur particulier pour vos enfants, à la seule différence qu’ils n’ont pas pour rôle d’apprendre à vos enfants, mais plutôt celui de les faire réviser et maitriser les notions déjà vues en classe.

Maintenant que nous sommes tous au même niveau d’information (comme aiment dire mes compatriotes), certains, sinon tous, se demandent ce que je veux donc à ces « maitres de maison » ? Rassurez-vous une fois de plus, rien de très méchant ….

Mais … oui, avec moi vous avez l’habitude, il y a toujours un mais :D. Mais (je répète), j’ai remarqué qu’on a deux types de répétiteurs par ici : Les répétiteurs Mono-élèves et les Multi-élèves.

Les Mono-élèves

Ce sont ceux qui encadrent (on va ne pas dire enseigner, par soucis d’humilité pour eux) un seul élève au même moment, c’est-à-dire qu’ils se rendent chez leur élève pour faire leur job. Cela n’empêche pas qu’ils aient plusieurs différents élèves qu’ils visitent chacun à leur tour. Ceux-ci sont moins dangereux, parce que vous avez la possibilité de voir en « real-time » ce qu’ils font avec votre enfant et ca évite aussi qu’ils ne se mettent à punir votre fils ou fille (ils peuvent très bien le faire, mais je pense qu’ils sont encore suffisamment sensés). Malheureusement une bonne partie se transforme en « livre de maths sur pieds », c’est-à-dire qu’ils se contentent de donner des exercices (qui la plupart du temps sont dans le livre de l’élève), de les corriger et de se tirer chez un autre élève. Le pire c’est quand ils sortent après avoir donné l’exercice, et reviennent une trentaine de minutes plus tard pour juste le corriger … Soyons sérieux, on a besoin de payer quelqu’un pour faire ca ? Surtout que rien n’indique que ca correction est juste (c’est là que ce trouve le palabre même !). Vraiment je suis heureux que mes parents aient eu la révélation divine de ne jamais m’en imposer, sinon je sens que ca allait se terminer dans une bagarre générale tripartite (moi – prof –parents) un de ces soirs.

Autres chose, est ce que vous avez remarqué qu’ils viennent toujours à des heures bizarres uniquement pour gâcher vos bons moments : mardi, mercredi à 18h45 (jours de foot européens), dimanche 14h30 (heure de paresse interplanétaire). Mais bon n’ayant pas fait de statistiques, je suppose que certains d’entre eux font bien leur travail (… j’espère).

 

Les Multi-élèves

Eux, franchement, ce sont les plus énervants (oui, rien qu’à les voir j’ai de l’urticaire). Ils encadrent à la fois 3,4, même 10 élèves en même temps, et souvent de niveaux totalement différents ; un de 5e, deux de cp2, deux de Cm2, un en 3e

Quand vous les voyez avec les enfants en question, c’est carrément n’importe quoi, tout est écrit sur le même tableau, ils donnent les exercices en série (là ca devient « Un Terminator d’exercices de maths sur pieds » carrément). Et évidemment pour avoir autant d’enfants, il faut un cadre plus grand, donc le « maitre » utilise très souvent les locaux des églises du quartier (dont le plus souvent il fait partie, comme ca on le laisse tranquille) ou dans le pire des cas il le fait quelque part dans le quartier (imaginez …). Il n’est pas rare de voir dans les paroisses catholiques, des « tas » d’enfants, chacun sous la responsabilité d’un « maitre » différent.

La cerise sur le gâteau, ils se permettent le plus souvent de punir physiquement les enfants : pompes, coups dans les mains, vous voyez le tableau. Quand j’en vois je me dis toujours la même chose : « on t’a fais tout ca quand tu étais petit, tu es arrivé ou même, c’est pour venir être maitre en herbe ». Je me souviens avoir eu une altercation avec un de ces messieurs, une de ces élèves pleurait et le type lui demande de réciter sa table de multiplication par 7. Déjà que c’est la table la plus … musclée, ce n’est pas en pleurant qu’elle va réussir. N’en déplaise à certains d’entre vous, je n’ai jamais été convaincu de l’efficacité de la chicote dans l’apprentissage ; soit l’élève en avait peur et abandonnait l’école pour de bon, soit il résistait et devenait un genre de caïd qui n’a peur de rien (quoique un caïd puisse réussir dans la vie, je doute fort que ce soit grâce à la chicotte).

 

Pour ma part je n’ai jamais eu de maitre de maison a aucun moment de ma vie, et j’ai toujours refusé aussi les cours de renforcement que je considérais comme un affront à ma capacité à assimiler rapidement – sauf au CE2 ou je faisais des cours de mercredi pour une toute autre histoire (mon pote Edi doit surement savoir pourquoi XD) – et je connais un bon paquet de personne qui ont réussi sans.

Je pense surtout que c’est aux parents de savoir ce que ces « maitres » font avec leurs enfants, et surtout qu’ils évaluent l’apport significatif de ces cours sur le travail de leurs progénitures (bon à moins qu’ils s’en foutent aussi …).

[Je reconnais que l’image de début est très éloignée du ton de l’article, mais il fallait bien vous attirer. Allez à bientôt (j’espère)].

Publicités