Archives de Catégorie: Profondes reflexions

Il est con, méchant, irrespectueux

Une personne qui m’est très chère, m’a demandé d’écrire sur elle, je lui ai répondu que j’aimerais bien, mais je trouvais que mes lecteurs ne trouveraient pas suffisamment “sexy” de lire un article sur cette personne. Elle a simplement rétorqué “trouve une manière détourné, c’est ton truc ça”. La réponse était bien trouvée et je n’ai rien eu à redire (enfin, si, mais rien de très … pertinent)? J’ai donc finalement décidé d’écrire, non pas à propos de cette personne, mais plutôt de moi, de mes particularités les plus fortes, de sorte que beaucoup de mes connaissances en apprennent un peu plus sur mon “intérieur” et que ça nous aide (notamment) à éviter certains (nombreux) conflits.

Je souhaite de tout mon cœur que tu, mais aussi vous autres lirez ceci…

dr-house

Avez-vous déjà regardé la série Docteur House ? Si non … honte à votre âme!! Mais je suis persuadé qui OUI !!!

Alors, ce qui est intéressant avec cette série, c’est que le sentiment qu’elle génère en chaque personne est toujours différente. Il y avait une fille dans ma FAC qui détestait le Doc House (pas la série, mais le Docteur lui-même) parce qu’elle trouvait qu’il ne respectait aucune règle, n’était ni courtois, ni discipliné … mais elle reconnaissait qu’il était talentueux. Un autre camarade, par contre trouvais qu’il était marrant et con … sans plus … ah si, qu’il était quand même bon ce médecin. Alors qu’en était-il de moi ?

J’avoue que, lorsque mes camarades de FAC étaient occupés à regarder cette série depuis le début (notamment mon voisin Vetcho, un coucou à toi), j’étais occupé à jouer à Half-Life et Counter-Strike tout en pensant à l’épineuse question de la présence des filles dans le scoutisme, plutôt que de les laisser s’épanouir dans le Guidisme qui a été spécialement et chaleureusement créé pour elles (je m’égare, je sais)!! Je découvris donc cette série disons … en … 2013 … elle passait sur une chaine du satellite tous les lundi soir et rien que les lundis soir. [Bon, okay j’ai longtemps tourné autour du pot, allons y maintenant avant que vous ne vous endormiez devant votre écran].

Me concernant donc (nouveau paragraphe spécial), cette série a créé un traumatisme dans mon cerveau. Les seules choses que j’ai remarqué directement étaient : sa compétence (sa grande connaissance et concentration quand il le fallait), son langage, sa différence et son sens de la dérision …. J’ai apprécié ces traits de caractères parce qu’ils faisaient de mes valeurs à moi.

 

La connaissance

J’ai vécu une enfance heureuse (franchement merci à mes parents infiniment) mais différente. J’ai joué aux billes pour les première fois a 11 ans, je n’ai lu ni mangas ni comics, je ne jouais pas souvent au foot, je détestais les promenades, les émissions pour enfant (Ahouanet, petit à petit, Wozo vacances etc.). J’étais peut être autiste … j’avais des amis (bon on va dire 5 amis) avec qui j’aimais bien trainer, j’adorais parler énormément et longuement avec eux, disséquer des guêpes, bruler des moustiques, danser (oui oui clip_image001 ), tester tout et n’importe quoi, bref j’aimais le bricolage et la création. L’école était une chose normale dans ma vie, il fallait y aller et avoir de bonnes notes, point!

Puis vint ma découverte des jeux vidéo et des ordinateurs. J’en ai fait ma passion dès ma classe de 6e, tout ce qui avait un écran m’hypnotisait et dès la 4e le choix était fait pour la suite : informaticien! J’ai beaucoup changé de domaine dans ma tête, mais j’étais sûr d’une chose, ça devrait tourner autour des ordinateurs. A ce stade j’ai perdu ce “devoir” d’avoir de bonnes notes, je ne trouvais aucune motivation pour être parmi les premiers, tout ce qui m’intéressait c’était “comprendre”. Tant pis si je n’ai pas réussi à résoudre les équations dans le temps imparti, je n’étais point soucieux car étant confiant quant au fait d’avoir compris le principe de résolution des équations. Cela m’a valu des notes et moyennes en montagnes russe au lycée et un BAC obtenu de justesse. Pour moi connaitre c’est comprendre, la compréhension suit une logique, et cette logique s’apprend

Docteur House cherche à connaitre de quoi souffre un patient, il a pour se faire, besoin de comprendre les symptômes grâce à un enchainement logique d’hypothèses et de suppositions, ces suppositions se basent sur son expérience et son apprentissage du corps humain. Et là ce trouve l’une des raisons pour laquelle j’ai ”surkiffé” ce personnage.

 

L’attitude

Avant que je ne regarde cette série, mon voisin Vetcho et d’autre camarades m’avait surnommé House. Chose qui n’avait aucun sens pour moi, vu que je ne savais même pas qui était ce House. Et donc après être devenu fan de la série, je me suis renseigné sur leurs motivations à cette époque et la réponse fût la même : Tu parles de manière crue comme lui. Je ne vous cache pas que cela m’a vexé, parce être cru dans ses paroles, chez moi en Côte d’Ivoire, c’est “parler mal”, c’est être arrogant etc. alors que moi je ne me considérais pas comme ça. A partir de là, j’ai voulu changer, je ne réponds plus “oui.” mais “ouaiiiis, bien sûr”, plus par “non”, mais “euh pas vraiment, mais…” ou mieux : j’écoute les gens parler jusqu’à la fin et je fais un effort pour accepter, analyser et me dire qu’il a peut-être raison. Mais au-dessus de tout ça, j’ai appris à dire “je m’excuse “ ou “c’est toi qui avait raison”. Je ne sais pas si j’ai fait le bon choix de ramollir mon langage cru et direct, mais je l’ai fait notamment pour arrêter de blesser sans m’en rendre compte les gens avec qui je parle, et me permettre de faire passer facilement mes messages.

Ce sont des choses qui peuvent sembler banales, mais quand comme moi on a le culte de la connaissance, être en tort est difficile à reconnaitre, on se réfère toujours à un raisonnement qu’on pense inébranlable, ou quand on est en l’absence de connaissance sur un sujet, on laisse le sujet en suspend pour aller faire des recherches toute la nuit et revenir pour argumenter le lendemain. Si vous avez regardé Dr House, vous avez dû voir plus d’une fois comme c’est un supplice pour lui de s’excuser ou de reconnaitre qu’il s’est trompé.

 

La différence

Depuis ma première année de FAC, mes camarades m’appellent “cheveux” et c’est toujours le nom que j’ai dans mon boulot actuel. Ce sobriquet vient du fait que je me coupe rarement les cheveux (2-3 fois dans l’année), ce qui n’est pas très courant sous nos tropiques. Certains autres traits de ma personnalité dérangent plus d’un : “pourquoi on ne te voit jamais en chemise?”, “pourquoi tu ne portes jamais de soulier?”, “pourquoi tu portes toujours des habits démodés?”, “pourquoi tu écoutes des musiques d’ailleurs, surtout des sons des années 70”, “pourquoi tu ne veux jamais sortir en boite” ou (la meilleure) “pourquoi tu n’es pas jamais sérieux jusqu’au bout dans tes discussions?”

En toute franchise, que serait le monde si tout le monde faisait les mêmes choses, portait les mêmes habits? Avait les même passe-temps ? J’ai rencontré énormément de personnes dans ma jeune vie et j’en ai libéré la grande majorité (je parie que je ne suis pas loin du taux de 90% de libération sans caution) de ma vie. Les seuls que je garde, sont ceux qui ont l’intelligence de ne pas chercher à me juger sur mes gouts et mes choix et qui n’ont pas cherché à me mettre dans le moule populaire. Ces personnes la peuvent être surprises par mes traits, mais préfèrent les accepter et s’y habituer (merci pour cela, notamment aux Gi’s et aux bodos).

 

La dérision

Pour revenir à la phrase “pourquoi tu n’es pas jamais sérieux jusqu’au bout dans tes discussions?” (prononcée notamment par toi, qui as déclenché ce post clip_image002 ) je n’ai jamais compris ce qu’elle signifie. Pour quelqu’un que je connais, quand on travaille dans une “entreprise respectable” et qu’on approche de la trentaine, on ne doit plus venir au boulot en tee-shirt baskets… Je me suis toujours demandé quel était le sens de sérieux pour la plupart des gens. En considérant que je ne fais aucun métier qui nécessitent de capter l’œil approbateur d’un client (comme les gens dans les agences, qui ont des teints et des habillements dignes des films brésiliens), je ne vois absolument pas l’intérêt de me mettre en veste ou chemise juste “pour faire sérieux”. Pour moi le sérieux il se mesure à la qualité de ce que tu fais, un médecin en blouse ultra blanche, cheveux lisse, sourire éclatant qui ne te fais pas un diagnostic juste, n’est pas plus sérieux qu’un Dr House, mal rasé et taquin, qui te trouve ton mal. Pour mesurer mon sérieux dans mes activités scoutes, allez demander comment j’y gère mes responsabilités, pour mesurer le sérieux du boulot, demander à mes différents managers.

Je pense notamment que faire preuve de dérision est une manifestation de l’intelligence, cela permet de développer un étonnant sens de l’humour, de diminuer les auto-flagellations inutiles, les plaintes incessantes et les lamentations à n’en point finir. Comme on dit “il vaut mieux en rire qu’en pleurer à s’en arracher les globes oculaires”.

Paraitre et donner une impression est une obligation dans nos sociétés modernes, tandis que je pense qu’on gagnerait plus à apprécier le cadeau, ensuite l’emballage, et non pas apprécier un bel emballage vide.

 

J’ai vraiment été long cette fois et je n’ai aucune idée si je devais vraiment écrire tout ceci, mais je ressentais comme un besoin de m’expliquer ou me dévoiler. Je garderai cet article, peut-être pas, mais pour ceux qui auront le courage d’arriver jusqu’ici, je suis ouvert à toute causerie au sujet de tout ce que j’ai dit.

Peace !

Publicités

Star Wars, The Matrix et The Terminator

image

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine existait un groupe de personnes qui, malgré l’existence de nombreuses armes automatiques à laser, préféraient utiliser des sables lasers pour se battre, en étant habillés comme des juifs des temps anciens (on va dire aux alentours de l’an 0). Certains poussaient même la bizarrerie encore plus loin, au point de parler avec des phrases curieuses, dans le genre « au frigo tu iras, quand, de manger, l’envie te prendra, avant que, te terrasser, la faim ne fasse». Ces personnes se faisaient appeler des « jedis » … bon en anglais c’est plus swag à prononcer, ça donne « DjéDaiii », par contre en français … « Je … dis » … bref.

L’une des principales aptitudes de ce cercle de « combattants Jedi » est la capacité qu’ils ont de manipuler « la force », qui est une énergie omniprésente qui leur permet de soulever des objets, de sentir la présence de gens, manipuler des corps, chier sans s’accroupir, bref, d’avoir des capacités de sorciers. Mais évidemment, comme toujours, certains ont utilisé ce pouvoir pour faire de vilaines choses, une guerre entre les gentils et les méchants eût lieu, ils se sont entretués, engrossés (par contre, c’est là que c’est curieux, ils ne peuvent pas s’accoupler pas télékinésie …. Hum, à creuser), trahis, ressuscités, re-tués pour finalement aboutir à la scène la plus célèbre de cette galaxie : Luke, je suis ton père. Comprenez par là qu’un mauvais Jedi (Dark Vador), un seigneur des ténèbres est le père d’un bon Jedi (Luke Skywalker), un élu.

Mais ça, c’était il y a longtemps …. Et très loin de nous …

Bien avant qu’un pauvre programmeur informatique de notre siècle, revendeur de drogue à ses heures perdues ne découvre qu’en fait nous vivons dans une vie complétement fake (bon okay en français on dira une vie complètement fausse) et que cette vie est en réalité une simulation (la matrice) créée par des machines. Et donc, (et c’est là que ça devient intéressant), une fois qu’il a été sorti de la matrice par d’autres humains qui sont devenus des rebelles contre ces machines, il apprend la possibilité de défier les lois de la nature dans cette matrice, il peut apprendre des choses juste en se les « téléchargeant » comme de simples fichiers. Il arrive à ressentir des choses, des présences (ça ne vous rappelle pas quelque chose ?), il peut dévier (et même les arrêter) des balles et évidemment, lui et ses « pairs » préfèrent se battre de la façon la plus noble, c’est-à-dire sans armes à feux, mais grâce aux arts martiaux (même si des fois ça ressemblait plus à des bagarres de groupe de brutes).

Là aussi, ils se sont entretués, engrossés (bon en fait non, la pilule et les condoms étaient déjà à la mode), trahis, ressuscités, re-re-tués pour finalement aboutir à un combat final entre Neo (ah oui, l’élu ici il s’appelle Neo) et l’Agent Smith (qui vous l’aurez compris est la version méchante de Néo) qui va évidemment voir la victoire de Neo. Pour ma part je soupçonne Smith d’être le grand frère aigri et jaloux de Neo …

Pendant ce temps …

Sarah Connor et son fils John sont poursuivis par plusieurs robot tueurs, le T-800, le T-1000, le T-X (je pense qu’ils ont eu marre des chiffres et ont foncé dans les lettres, mais en commençant par le X ce n’était pas très malin je trouve) et d’autre T-machin-chose. Tous ces robots viennent du futur et ont pour mission d’éliminer Sarah et son fils, qui deviendra dans ce futur, le leader de la résistance contre Skynet (qui lui est la machine qui veut exterminer les humains).

Le premier Terminator T-800 a échoué à tuer Sarah, notamment grâce à un certain Kyle, lui aussi revenu du futur pour protéger Sarah. Mais comme touuuuuuujours, il a fallu qu’il engrosse Sarah (ils n’ont que ça à la tête, ma parole). Du coup, John est bien le fils de Sarah et Kyle dans le passé et vu que Kyle vient du futur (2029 par la), dans ce futur, John et Kyle combattent ensemble, et John semble être plus âgé que Kyle … ce qui voudrait aussi dire que Kyle a engrossé la mère de John avant que lui-même (Kyle) soit né … il devait donc avoir un Age négatif le mec (du genre -25 ans).

En gros c’est un peu le bordel dans chacune de ces histoires (surtout la dernière avec l’adolescent « enceinteur ») … mais …. J’ai trouvé le lien logique et temporel.

L’histoire racontée dans Star Wars (la première) est bien sur … la première à se produire. Et donc après la disparition de tous les Jedi, il n’y avait officiellement plus personne maitrisant la force, du coup les machines en ont profité pour assouvir les hommes, utiliser leur énergie vitale en créant ce monde fictif qu’est la matrice. Mais … certains ayant conservé la connaissance Jedi, se sont constitués en rébellion et ont coptés d’autre jeunes pour la lutte contre les machines.

C’est ainsi que dans The Matrix (la deuxième histoire), Neo a rejoint les rangs des rebelles, mais Neo n’est autre que le descendant de Luke, et Smith est un descendant de la ligné des fils non-reconnus de Dark Vador (le père de Luke) d’où son positionnement du côté obscur de la famille, il a été converti en machine par la suite. Après avoir défait son cousin, Neo entreprendra de recruter deux autres personnes : Sarah et son fils John… sauf que la machine suprême (rebaptisée lui-même Skynet dans le futur) veut exterminer cette révolution en supprimant les Connors.

C’est ainsi que tous les T-machin-chose-bidule sont renvoyés dans le passé pour tuer les Connors avant que Neo ne les trouve. Malheureusement pour Skynet, Kyle aussi revint dans le passé pour engrosser Sarah (^^ je me passerais de commentaires) et permettre à John de devenir le leader de la résistance dans le futur. Cette histoire est racontée, elle, dans The Terminator.

Vous devez vous demander qu’est devenu Neo par la suite… il est devenu aveugle avant le combat contre Smith, du coup il est devenu une sorte de sage dans le temple rebelle. Mais je le soupçonne d’être le père de Kyle (ca expliquerais son âge négatif à celui-là, Neo étant lui-même génétiquement un peu louche).

Pour résumer, voici l’arbre généalogique :

image

 

Que la force soit toujours avec vous !!!

Le bonheur et les maths

Pendant une discussion entre collègues, l’un d’eux disait “le bonheur est uniquement spirituel”. Je ne sais pas si c’est une phrase déjà célèbre, mais j’avoue qu’elle est remplie de bon sens et d’intelligence. Bien que le sens de “spirituel” puisse être interprété différemment, la partie la plus importante est le fait de se rendre compte qu’être heureux n’est qu’un état qui n’est pas forcement lié au matériel où à la conception populaire du bonheur, c’est à dire, argent – maison – voiture – foyer – enfants. Je pense que chacun aura forcement une définition du bonheur propre à lui, mais moi j’en suis arrivé à une autre conclusion : le bonheur est une fonction sinusoïdale et continue par morceaux.

 

Fonction sinusoïdale

Je vous épargne la définition mathématique, mais d’un manière générale une fonction sinusoïdale passe par des états hauts puis bas et ainsi de suite. Ceci signifie qu’il est impossible d’être tout le temps heureux, on passe obligatoirement par des phases moins heureuses. Mais quand l’on garde cela à l’esprit, il est nettement plus facile de garder la tête froide et d’essayer de transformer cet état bas en état haut.

sinus

 

Fonction continue par morceaux

Regardez l’image ci-dessous …

morceaux

je suppose que vous avez déjà votre idée sur le sujet, mais je vous éclaircie tout ca (pour ceux qui sont encore dans le noir). Comme vous le voyez sur l’image, le passage d’un état bas à un était haut peut se faire brutalement, sans forcement de transition. C’est exactement ce qui se passe quand on tombe amoureux, subitement, un jour, comme ca, gbia ! On se sent heureux, sans savoir pourquoi. Evidement la brutalité marche aussi du haut vers le bas, c’est le cas malheureusement quand on perd un proche.

D’un point de vue purement mathématique, je ne pense pas qu’une fonction puisse être à la fois sinusoïdale et continue par morceaux (avant que des nerds des maths ne me tombent dessus).

Alors pourquoi est ce que je viens vous dire ce que vous savez surement déjà ? Je me suis rendu compte au cours de cette semaine, que certaines choses très simples, que l’on évite, peuvent nous conduire dans cet état heureux. Des choses comme marcher pendant plusieurs minutes avec son meilleur pote, discuter quelques minutes avec ses parents, se coucher à même le sol bras écartés … Nos sociétés actuelles ont tellement tendance à standardiser les émotions que l’on se sent tous obligés de faire les même choses et de ressentir le même bonheur, ceci est un complot et un mensonge mes chers lecteurs.

En outre, il est important de garder à l’esprit que le bonheur va et vient, ca ne sert absolument à rien de croire qu’il n’y a que telle ou telle autre chose qui pourrait nous rendre heureux pour l’éternité ( à condition qu’on ne finisse pas en enfer, quoique, il reste à vérifier ce qui se passe la bas), ou que la situation dans laquelle l’on se trouve n’a aucune issue, que le bonheur est à jamais perdu. Le principe est simple, il faut vivre ses moments heureux au quotidien, il se trouve dans les petites choses que l’on ne soupçonne même pas, le bonheur n’est nullement un grosse piscine dans laquelle on ira se plonger pour des siècles et des siècles.

Pour ma part j’ai écouté ce soir smooth Criminal de Michael Jackson, et cette chanson m’a rappelé mes pauses déjeuné en terminale avec mon voisin TP, pleines de discussions existentielles à deux balles. Comme quoi la nostalgie peut vous rendre heureux avant d’aller dormir Sourire.

Peace !

“Dieu ne donne pas tout”

caricature-nabila-allo-copyreight

“Dieu ne donne pas tout” – fût la première phrase contenant “Dieu” que j’ai entendu au catéchisme (Catholique). En réalité, mon premier cours m’ennuyait à un point qu’il a fallu une discussion à la toute fin pour me réveiller; Mon voisin a dit “De toute façon Dieu donne pas tout” … cette phrase m’a terriblement intrigué. Sur le coup je n’ai pas osé demander le sens de cette phrase (j’étais très timide à cette époque, croyez moi).

Au fil des années j’ai observé la véracité de cette phrase et j’y ai ajouté mes conceptions personnelles (vous croyiez quand même pas que je n’allais rien y ajouter Tire la langue ). Mais avant essayons d’expliquer le plus simplement possible cette phrase.

  • Si on est croyant (en un Dieu, pour restreindre le champ de réflexion)

Cette phrase signifie simplement que le Seigneur dans son infini bonté et son amour inaliénable pour ses créatures ne peut pas donner que des qualités à un homme. Alors pourquoi donc ? Je ne pourrais pas vous donner de réponse parce que … Bah … Only God Knows ! Par contre je me dis qu’un homme avec uniquement des qualités, c’est un peu louche. Imaginez un joueur de foot avec uniquement des qualités : il sait dribler, il est altruiste, il ne fait pas de faute intentionnelles, il sait défendre, il est endurant, il est calme,il est rapide, il est habile, il est professionnel, il est amical, il n’est pas Egocentrique et enfin il ne commet pas de fraude fiscale (un coucou aux fans de Messi Tire la langue ). Avouez qu’un joueur de ce type, il finira par être énervant , et dire qu’il n’a pas de défauts (en tant qu’homme) cela veut dire qu’en dehors du terrain il est aussi irréprochable. Il tendrait donc vers le statut du créateur … Equation absurde !

Bon même en supposant que c’est un saint, ce serait encore plus chelou qu’il existe de nombreuses personnes comme ca !

 

  • Si on n’est pas croyant du tout

On peut simplement le traduire par “Nul n’est parfait”, rien que ca ! Bon le reste de l’argumentation tient aussi ici, mais je vous colle ça au cas où vous avez la flemme :
[…] Par contre je me dis qu’un homme avec uniquement des qualités, c’est un peu louche. Imaginez un joueur de foot avec uniquement des qualités : il sait dribler, il est altruiste, il ne fait pas de faute intentionnelles, il sait défendre, il est endurant, il est calme,il est rapide, il est habile, il est professionnel, il est amical, il n’est pas Egocentrique et enfin il ne commet pas de fraude fiscale (un coucou aux fans de Messi Tire la langue ). Avouez qu’un joueur de ce type, il finira par être énervant, et dire qu’il n’a pas de défauts (en tant qu’homme) cela veut dire qu’en dehors du terrain il est aussi irréprochable. […]. Le problème ici c’est qu’avec toutes ces qualités, le monsieur (ou la dame) deviendrait inévitablement “chef du monde” et à partir de là … “tout va se gâter” (être chef, c’est diriger, et diriger c’est se croire supérieur … en quelque sorte).

Une autre explication plus simple serait que quelqu’un de parfait ne ferait que déranger l’équilibre sur terre; En effet, nous somme sensés (je dis bien sensés …) se compléter sur terre. Si vous ne comprenez toujours pas, cela voudrait par exemple dire que le mec n’aura besoin d’une femme que pour procréer, et uniquement que ca … équation absurde !

 

Alors, on est tous d’accord que “Dieu ne Donne pas Tout”. Maintenant et si on essayais de donner un exemple de ce que cela implique concrètement (et là je sens qu’on va se marrer XD ). Pour le reste de l’article, nous allons énoncer cette phrase sous le sigle de AET (Axiome de l’Equilibre Terrestre) 

Prenons un mec, beau(de visage), os bien formés, muscles bien taillés et solides, dentition parfaite, beaux cheveux (comme moi, eh eh! ), peau nickel, et bien selon l’AET ce type sera forcement … con! Rien à faire il ne sera pas plus malin qu’une … Nabila memes-troll

 

 

 

En parlant de Nabila (justement), elle n’a surement jamais entendu parlé de l’AET, parce que sinon elle saurait “qu’être un femme et ne pas avoir de cheveux” c’est tout à fait possible, si on a déjà beaucoup d’autre choses.

Imaginez maintenant que le mec dont je parlais plus haut (ou si vous êtes plus joueur, prenez Nabila), se rende compte que l’AET existe, et décide donc de trouver un moyen de générer une exception à la règle (l’une de ses rares réflexions intelligente…) : c’est-à-dire, procréer avec une femme qui a des facultés intellectuelles hors-normes. La meilleure chose qui puisse leur arriver est d’avoir un enfant moyennement intelligent (il pourrait avoir un master en quelque chose …) et moyennement beau (suffisamment pour ne pas avoir à se cacher). Mais … cela voudrait donc dire que leur enfant est correctement constitué (physiquement et intellectuellement)  et qu’en plus il a un père beau et une mère surdouée … et bien il sera soit drogué soit viendra au monde dans un famille fauché (ou lui même le deviendra bien assez tôt).
Poussons le suspens encore plus loin, la famille est riche et l’enfant correct, les parents vont obligatoirement vouloir tenter une nouvelle expérience et … patatra ! Il feront un deuxième gosse qui sera soit un Stephen Hawking (pour qui j’ai extrêmement de respect) soit … une Nabila-2-le-retour (et pouf ! Fin du monde immédiate). Mais bon je leur conseillerait quand même d’arrêter là, au risque de se retrouver avec un mélange d’Abdoulaye Wade et de Snooki (pour laisser Nabila se reposer pour une fois). L’AET ne ment pas … et vous n’y échapperez pas.

 

67589_181260382027155_339051181_nKate_Upton_206tais-araujo-2007

Savez-vous ce que je me dis à chaque dois que je vois ces femmes ? “OMG, elle sont trooooop belles … mais il y a forcement quelque chose qui cloche, l’AET ne ment pas !!”

 

Si vous avez de beaux exemples de l’AET, vous pouvez en parler en commentaires ou me les envoyer (je pourrais en faire une compilation).

Allez bien le bonsoir à vous … restez sur vos gardes … l’AET guète.

Pourquoi ça pue quand on pète ?

Vous vous souvenez surement de mon article sur le paradoxe des toilettes (qui est « bizarrement » devenu l’article le plus lu de mon blog) ? Alors je suis tombé sur l’article d’une bloggeuse qui est une très bonne extension de mon article (sinon le complément idéal).

http://missayodele.com/2013/06/12/pourquoi-ca-pue-quand-on-pete/

[Je ne suis responsable et garant d’aucune phrase présente dans cet article, je ne fais que relayer]

Virtuels jusqu’au bout …

“Superstitieux et âmes sensibles s’abstenir (pour de vrai)”

[Cet article est surement le plus personnel que je n’ai jamais écris, il n’est pas sensé vous faire sourire et les enchainements logiques peuvent vous sembler totalement inhabituels]

Haired

je suis malade depuis deux jours (officiellement d’une crise de paludisme), et hier en allant me coucher je me suis mis à penser à une chose intrigante.

Avant de vous exposer le contenu des mes pensées tumultueuses, essayons d’introduire l’histoire par de petits exemples.

 

 

J’ai un ami qui (surement comme plusieurs personnes) a un Smartphone, un ordinateur portable personnel, un ordinateur de bureau personnel et une tablette, le parfait citoyen de 2013 en quelques sorte. En plus de tous ces appareils, il est présent sur la plupart des réseaux sociaux et services internet : Facebook ( plus de 400 amis) , Twitter (une centaine de followers), 3 boites mails etc. Jusque là, rien de très surprenant, tous ces appareils sont tous verrouillés par des mots de passes hyper compliqués, impossible à deviner, des verrouillages dédiés à chaque application “sensible” (photos, vidéos, SMS, contacts …). Alors évidemment, il est “socialement” très actif; il discute régulièrement avec tous ses amis échange des photos, des liens, des articles … je pense que beaucoup d’entre vous se reconnaitrons surement.

Je vous explique maintenant pourquoi j’ai parlé de cet ami; on a beaucoup de points en commun sauf les faits que je n’ai qu’un ordinateur portable et un Smartphone (oui, oui c’est bel et bien vrai, ne soyez pas surpris) et que sur mon Smartphone je n’ai pas de mot de passe de déverrouillage (en plus j’ai désactivé le code pin au démarrage du téléphone). Pourquoi? Parce que j’ai la paresse de le saisir à chaque fois que je veux déverrouiller mon téléphone …

 

Maintenant revenons au sujet de cet article (je sais, je suis un peu long et lourd cette fois ci, mais tenez bon). En allant donc me coucher hier soir, je me suis posé cette question : “Si je meurs pendant la nuit, comment est ce qu’on avertirais mes amis et connaissances (si on met à part la page nécrologique dans les journaux, d’autant plus qu’aucun de mes contacts ne lis ces pages) ?”.

Cela peut sembler macabre (ou idiot) comme question, mais réfléchissez bien:

  • Mon compte Facebook est protégé par mot de passe ainsi que mon ordinateur
  • Mon compte Twitter l’est tout autant
  • L’ensemble de mes contacts mails se trouvent dans mon client Outlook qui est aussi dans ma session Windows …
  • Supposons que j’ai verrouillé mon téléphone comme mon ami cité plus haut, il serait impossible d’avoir accès à mon répertoire d’amis
  • Même en ayant accès à mon répertoire, il serait difficile de retrouver mes meilleurs amis parce que leurs noms se sont pas écrit “en clair” (on a des noms comme Vapou Eloi, Magloire, Driver, MI TTP … enfin vous voyez le genre).
  • En plus je n’habite plus le même quartier, mes parents ne connaissent pas les maisons de mes proches amis de l’ancien quartier, dans ce nouveaux quartier je n’en ai aucun qu’ils connaissent
  • Et pour couronner le tout, je suis le seul à avoir le numéro de téléphone de “mes” amis (ce qui peut sembler logique après tout)

 

Vous commencez à y voir un peu plus clair ? Je me dis que finalement les seul moyens les plus simple qu’ils auront pour informer “mes amis et connaissances” seront :

  • Se rendre à mon boulot physiquement pour informer mon patron
  • Publier eux même sur leur compte Facebook en me marquant et espérant qu’un de mes contacts voit leurs publications (Bon ça tombe mal,j’ai désactivé mon compte Facebook pour quelques temps et ils [ma famille] ne sont pas trop Fb).

 

Evidemment tout ceci est grandement alarmiste et un peu exagéré, puisqu’on trouvera bien un(e) cousin(e) ou un ami qui pendrait de mes nouvelles à qui on pourrait donner la nouvelle (comme on dit chez nous , mauvaise nouvelle reste pas caché longtemps). Mais je me suis rendu compte combien dans notre monde “Connecté” et “ouvert”, tout reste tellement … virtuel, éphémère et caché.

Pour les autres tout le monde le sait, par contre on ne se rend absolument pas compte à quel point on se “cache” (ou du moins on pense se cacher). Nous avons une tonne de connaissances qui ne servent pour la plupart qu’a passer son ennui, des amis que nous sommes seuls à connaitre (c’est vraiment devenu un péché que ses parents, et même ses frères, demandent qui est tel ou tel ami …). Cette liberté, cette indépendance revendiquée par tous ne devient finalement qu’un isolationnisme excessif. On ne parle plus de nos problèmes et soucis en famille (ou même entre amis), on préfère en parler “en parabole” sur nos comptes de réseaux sociaux … 

Je me rappelle de l’histoire d’un scout qui avait disparu, ses parents alarmés ne savaient absolument pas par où commencer à chercher, puisqu’il n’avaient aucun contact d’aucun de ses amis. Tout ce qu’ils ont pu faire était d’appeler le premier numéro de chef scout qu’ils ont retrouvé sur un vieux courrier adressé aux parents scouts. Essayez d’imaginer ce que ca fait d’être le seul espoir pour des parents de retrouver leur enfant … heureusement la “battue” générale organisée par l’ensemble des chefs a porté ses fruits.

Bon finalement, je ne suis pas mort pendant la nuit, je me suis réveillé un peu moins malade (ce qui m’a permis d’écrire) mais avec une vision un peu plus différente de mes connexions sociales. Comme dit plus haut, j’ai désactivé mon compte Facebook il y a quelques jours pour une raison (ou un chalenge) : je veux voir combien de temps je peux tenir sans, et surtout qu’est ce que ca change de ne plus avoir de compte Fbk. Pour tout vous dire, je me sens comme un fumeur en manque, j’ai l’impression que le monde bouge dans mon dos et que je serai dépassé à mon retour. Mais c’est une belle expérience quand même Sourire.

 

Pour terminer, Facebook et Cie ce n’est pas totalement le mal, c’est même assez pratique, c’est juste qu’il faut savoir mixer relations normales et virtuelles. Le virtuel permet notamment de parler facilement de choses sensibles à ses connaissances (chose qui est souvent difficile en face à face), mais le piège, c’est qu’il faut parler à des gens et non pas à son mur (ou son profil, timeline etc.).

 

Merci d’avoir tenu jusqu’à la fin et à bientôt (si je ne meurt pas évidement Rire ).

L’importance des symboles

Image

Cela fait assez longtemps que je voulais parler de ce sujet, mais par paresse je ne l’avais pas encore fait. Un mini événement m’a finalement aidé à me décider ; il s’agit du changement des noms des universités publiques ivoiriennes.

Pour ceux qui le saurait pas encore, les universités publiques ivoiriennes on toute changé de nom à l’occasion de la rentrée universitaire de septembre 2012, l’Université de Cocody Abidjan (ou UCA pour lui donner un peu de « swag ») devient maintenant l’Université Félix Houphouët Boigny (nom du père de la nation ivoirienne). Alors les gouvernants nous ont fait savoir que ce changement avait été fait pour marquer une rupture et annoncer le renouveau de nos universités. D’accord … mais pour moi le nom d’une université ou école quelconque est ce que j’appelle un symbole, une chose qui est sensé nous identifier au delà des décennies.

Bon supposons que le cas des universités est un cas spécial (aussi pour éviter les débats politiques par ici ^^), l’établissement dans lequel j’ai fais ma dernière année de collège (euh oui, dernière année parce que j’ai fais une école à chaque classe de collège, cherchez pas à comprendre) a changer 2 fois de nom au cours des 8 dernières années. Autre exemple, mon lycée tant adoré : le Lycée de Garçons de Bingerville (ouais, un vrai lycée avec que de vrais mecs) à lui aussi changé de nom et autant vous le dire, cela m’a choqué ! Mais puréeeeee le LGB c’est un mythe, un de ces lycées  d’excellence (bon,  je sais pas si c’est toujours le cas …), quand on dit « le garçon » ou le « LGB » on sait tous de quoi on parle (on pense aussi surtout aux bagarres quotidiennes avec l’école militaire voisine, l’EMPT :D).

Je pense que vous avez compris le truc, je suis un grand partisan du symbolisme. Si vous avez eu la chance de faire un peu de scoutisme vous savez surement que c’est LA BASE du l’éducation dans ce mouvement. C’est l’ensemble de ces symboles qui permettent aux jeunes de considérer certaines pratiques comme sacrées et donc de les respecter, de les préserver et d’en faire la promotion. Voila expliqué brièvement la place du symbole dans la vie d’un scout (qui a eu la chance de pratiquer du vrai scoutisme), mais pas seulement, c’est aussi valable pour tous citoyen ; en effet si vous observez bien vous verrez que dans la plupart des pays que l’on considère comme « grand » (USA, Chine, Allemagne, Japon…), on grandi et on vit avec ces symboles.

Le grand problème de notre pays (une fois de plus j’évite de généraliser aux autre pays africains, vu que je ne connais pas réellement leur quotidien) c’est que les gens n’ont aucun respect pour rien, ils n’ont donc aucun mal à tout détruire sans remords. Les gens ne connaissent même pas les armoiries de leur pays, ils se foutent du drapeau de leur pays, de l’hymne de leur pays, bref … ils sont vides de respects !! Dire tout le temps qu’on est fier de son pays, qu’on est patriote c’est beau, mais combien de personnes mettent un drapeau devant leur maison ? Combien de documentaires nos brillant chercheurs et historiens ont-ils fait sur des personnes marquantes de notre pays ? Tout le monde parle de politique dans ce pays, à tel point qu’on a l’impression qu’on est tous obligé d’être fan d’un homme politique (même pas d’une idéologie politique) et tout ca juste parce que notre homme va nous faire manger quand il sera au contrôle. A partir de là ca devient n’importe quoi, on saccage nos propre édifices pour des futilités, on détruit nos propres administrations, on encourage nos enfant à l’impolitesse et à la désobéissance, des profs ne font plus bien les cours juste parce qu’ils sont en désaccord avec le pouvoir et j’en passe.

J’étais à une cérémonie il y a quelques temps et le speaker a demandé d’observer une minute de silence en la mémoire des morts de la crise postélectorale, mais c’est juste incroyable comment les gens s’en foutait, on aurait dit qu’ils ne comprennent pas le français ; une minute de silence ca signifie qu’on ferme les bouche pendant 1 minute, au moins ça.

Je suis certains que les plus sensés d’entre vous avez compris ce que j’ai dis tout au long de cet article, et j’espère aussi que ca vous touchera au point de faire des efforts pour être de vrais patriotes et évangéliser votre entourage.

Et comme le dis notre hymne :  «Notre devoir sera d’être un modèle de l’espérance promise à l’humanité »

[Edit] Bon voici un lien qui peut vous aider http://www.presidence.ci/presentation/16/symbole [/Edit]

Tous des nuls

Hier nuit, en allant me coucher j’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu une nouvelle pub sur le toit d’un immeuble ; c’était marqué « 3G+ ». Je n’arrivais pas bien à distinguer le nom de l’entreprise … (euh ouais je sais que c’est de la mauvaise foi, mais il ne faut pas faire de pub gratos, surtout que ça ne me gênerais pas qu’il m’embauche en échange…)

J’ai regardé fixement cette pub pendant environ 3 minutes et au lieu de retirer mon regard, j’ai changé de position pour mieux voir, à cause de la moustiquaire qui gênait un peu ma vue (oui oui, j’ai une moustiquaire à ma fenêtre, oui comme dans les documentaires de Arte qui montrent comment ne pas mourir du paludisme chaque minute …). Au bout de 10 minutes, j’ai retourné la tête et instinctivement j’ai placé mon regard en bas à gauche de mon écran d’ordinateur pour désespérément voir que l’icône était toujours au jaune (cette phrase n’est compréhensible que par les utilisateurs de Windows).

Cela fait presque 1 an 3 mois que je n’ai plus l’ADSL, que dis-je, je n’ai plus le TELEPHONE FIXE ! Oui mesdames et messieurs, en 2012, dans la capitale d’un pays qui joue la coupe du monde, 1 an sans internet.

Je vous sors le top 5 des réponses que j’ai reçu à chacune de mes visites à Côte d’Ivoire Télécom (de toute façon ils sont les seuls, du coup je peux dire leur nom) :

–          Bon c’est vrai que ça faut 6 mois monsieur, mais on a quand même eu 3 mois de guerre …

–          Beh figurez-vous que les petits voleurs de vos quartiers nous volent les câbles …

–          Bon il s’agit vraisemblablement d’un dérangement COLLECTIF, il va donc falloir être patient …

–          Notre central d’Adjamé Mosquée a été brulée par les miliciens (ah oui ? t’étais là Co***** ?) …

–          Donc certains dans le quartier ont toujours le téléphone ? même dans le bâtiment ? il va falloir qu’on aille vérifier s’ils ont des lignes légales ceux là …

Tout est déjà installé, tout ce qu’on vous demande, bande d’ivoiriens, c’est d’entretenir et de faire progresser le business qui vous nourrit, mais non, le plus important c’est de mettre sur Facebook « travaille à Côte d’Ivoire Télécom ».

Donc, nous sommes dans un pays ou on nous parle à longueur de journée de « l’opportunité du Cloud », « de potentiel de l’internet mobile », « de la marche déterminée du pays vers le numérique » mais on n’est pas capable de réparer une ligne téléphonique ? Ah oui, il faudrait dire la vérité au ministre des TIC (parce que je vous le rappelle, c’était encore lui le boss de CI télécom quand ma connexion partait, donc il est aussi sur ma liste noire), ce n’est pas avec des clés Wimax et 3G que l’université de Cocody va devenir la Stanford University. On ne va pas mettre des Datacenter dans un endroit ou internet c’est comme les très belles filles (tout le monde aime, en parle, en rêve, mais cours pas les rues), le sans-fil je suis désolé mais CE N’EST PAS l’avenir, qu’on arrête de tromper le peuple, ce n’est pas dans ces solutions alternatives, boiteuse et incompréhensibles qu’on va développer notre « potentiel numérique ».

Du coup dans ces 10 derniers mois on a tout vu comme produit internet sans fil quoi :

–          Du wimax avec promesse jusqu’à 2 Mo, accessible partout à Abidjan et environs, illimité à 40000 FCFA le mois, qui finalement c’est avéré être capé à 30 Go de données, après quoi tu retombe à du 256 Kbps, dans les nouveaux quartiers périphériques faut oublier …

–          Des Pocket-wifi (je me rappelle même plus du nom), ou d’après la pub, tu devais te promener avec une borne wifi sur toi …

–          Pendant que certains font la pub de leur 3G+, d’autres font des spots tout en couleur sur les avantages de l’offre BlackBerry avec l’EDGE …

Comment moi je me suis connecté tout ce temps ? Simple, à coup de Hot spot, de journées continues chez des amis, de vieux mobiles GPRS ressuscités pour servir de modem, de clé Wimax empruntées etc.

La conclusion est simple, nous les ivoiriens (j’aurais pu dire les africains, mais les seuls que je connaisse vraiment sont les ivoiriens), nous sommes des gros parleurs, nous aimons les séminaires, les colloques, les panels sur des thèmes aussi confus et kilométriques que les cimes des arbres de la forêt de Tai (désolé, c’est la ville d’actualité), mais quand il s’agit d’actes concrets, plus rien ! Si tu as toujours vécu ici en Côte d’Ivoire comme moi, nous sommes tous pareils.

[ton ivoirien] Moi j’ai fini de parler pour moi, celui qui n’est pas content il n’a qu’à commenter on va se battre en bas !! [/Ton ivoirien]

God save our mother country, Côte d’Ivoire !!

Le paradoxe des toilettes

Image

Je viens tout juste de me rappeler que j’avais promis vous expliquer le « paradoxe des toilettes ».

Ce paradoxe tient en une phrase : « tu fais le malin comme si tu ne chiais pas aussi »

Certains auront tout de suite saisi le fond, d’autres non. Et vu que je pense à toutes personnes, essayons d’étayer un peu tout ça :

  1. Allez aux toilettes serait sale, dégradant alors que tout le monde y va (et certains un nombre incalculable de fois par jour)
  2. Si vous dites à quelqu’un « t’a déféqué aujourd’hui ? Il y a de fortes chances qu’ils vous prennent pour un être vulgaire
  3. Essayez de demander à une fille (ou femme), de préférence jolie, combien de fois elle va déféquer par jour (oui, dites-le comme ça)1. Essayez une autre fois de lui demander combien de fois elle mange par jour …
  4. Dans les toilettes des lieux publiques (écoles, bureaux …) il y a toujours du papier toilette (en abondance) qui est très souvent renouvelé, mais vous ne verrez jamais quelqu’un vous dire qu’il va aux toilettes pour faire autre chose qu’uriner.
  5. Maintenant la cerise sur le gâteau (ceux qui vivent dans de petits appartement verront très clairement la scène) : quand un mec va aux toilettes pour uriner et qu’il le fait dans l’eau cela fait du bruit et les gens à coté vont s’écrier « oh mais quelle personne vulgaire ».Maintenant, le même type va aux toilettes cette fois ci avec une diarrhée et sans retenue il se lâche, au point même de se tenir debout( bon je reconnais que ça commence à devenir glauque XD ), imaginez le bruits des « éclats » dans l’eau (de mieux en mieux certains se disent déjà XD). Bizarrement cette fois ci personne ne dira mot, mais une atmosphère des plus lourdes s’installera (semblable à … 2).

Bon j’ai peut être poussé la provocation un peu loin, je m’excuse pour les esprits choqués. Mais vous aurez compris que le paradoxe des toilettes touche surement plus d’un dans ce beau monde. Il peut être généralisé au fait de faire croire aux autres le contraire d’une chose tout en sachant que tout le monde connait la vérité.

Mais sérieusement (oui je suis vraiment sérieux la), moi j’ai du mal à me faire une image d’Eva Longoria ou Vanessa Williams assise sur une cuvette.

1 J’ai essayé avec 3 filles, j’ai perdu une amie, j’ai reçu une gifle et l’autre m’a traité de Sheldon noir (hum pas si dégradant finalement).

2 … semblable à quelqu’un qui chante « Zéhiba c’est maïs » en plein marché d’Abobo [codé pour les ivoiriens ^^] (on s’amuse hein les gars et gos)

Le 99666 …

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un post à connotation diabolique, loin de là mon idée.

Je veux plutôt vous parler du phénomène des numéros courts ; vous savez les numéros auxquels on doit envoyer des messages pour découvrir des choses extraordinaires.

– Vous voulez savoir qui dans votre entourage est un pauvre ? envoyez « galérien1 » au 777

– Vous voulez savoir si votre voisin se brosse souvent ? Envoyez « guélémou2 » au 876

– etc.

Ah, vous voyez que vous en avez vu des tas de ces pubs.

A chaque fois je me dis deux choses :

1- quels sont les cons qui passent leur temps à jouer à ces jeux débiles ?

2- s’ils en font toujours de plus nombreux c’est que ça marche forcement

Ces deux remarques me ramènent à une même conclusion : il y une multitude de cons qui font marcher le business. Parce que je veux bien croire que par curiosité on essai celui de « tester votre amour » (encore que faudrait être […] pour tester son degré d’amour sans donner aucun de vos noms…), mais de là à envoyer « vipère » pour savoir qui est la langue de vipère dans votre entourage, ça relève maintenant de la magie pure quoi.

Bon d’accord, certains me diront qu’en fait c’est pour en avoir le cœur net au sujet de cette supercherie qu’ils le font, d’accord, d’accord … mais avez-vous vu le prix des messages ? 300 à 500 FCFA. Ne me dites surtout pas qu’à chaque nouveau test vous payez autant juste pour en avoir le cœur net (même St Thomas n’aurait pas fait mieux), surtout qu’on sait que la plupart des participants à cette mascarade (oui le mot est le bon) ont entre 15 et 25 ans3, on sait aussi que c’est cette tranche d’âge qui soit bipe le plus, soit appelle toujours dans les cabines4. Alors soit j’ai le sens des priorités dignes d’un Tyrannosaure (c’est-à-dire complètement dépassé), soit personne ne veut reconnaitre qu’il le fait pas pure crédulité. Finalement, je pense que la deuxième option est la bonne (naturellement ^^).

Cela voudrait donc dire que des milliers de personnes, voire des millions à travers le monde seraient atteint du paradoxe des toilettes5.

Je me permets donc de donner un petit conseil qui me vient d’un de mes professeurs d’analyse mathématique : « quel que soit la situation il faut toujours rester fier dans la douleur » et reconnaissez que vous vous croyez vraiment à ces jeux

1 : « galérien » : personne atteint d’une galère (pauvreté) extrême

2 : « guélémou » bouche en nouchi (argot Ivoirien)

3 : source : moi-même

4 : source : mon expérience

5 : ce paradoxe fera l’objet d’un prochain post, resté donc connecté

troll-face1