Archives du blog

Ce quartier la !!!

image

Cote d’ivoire – Abidjan – Cocody – Riviera Palmeraie … c’est un quartier à problèmes.

Pour plus de précision, je dirais que c’est un quartier où tu peux te retrouver dans des problèmes si tu ne prends pas tes précautions.

Pour encore plus de précision, tu seras beaucoup plus dans la merde si tu es un homme (qui aime les femmes) ou une femme (qui aime les femmes), bref dès que tu aimes femmes c’est un quartier dangereux pour toi.

Ne riez pas hein, je suis très sérieux ! Je vais quand même vous expliquer ces dangers dont je parle.

 

· Il fait chaud

Nous savons tous qu’à la date d’écriture de cet article (28 avril 2019), il fait une chaleur torride sur la Côte d’ivoire. Sachant que beaucoup de nouvelles constructions dans ce pays ne respectent vraiment pas certains principes universels de l’humanité, il fait encore plus chaud dans les appartements. Une telle chaleur et humidité, pousse bon nombre des habitants de ce quartier à chercher un peu de vent pour se rafraîchir. Soit en se mettant sur les balcons des immeubles, soit dans les jardins des villas ou encore sous les quelques arbres qui restent.
Juste que la rien de bien grave me direz-vous, sauf que… quand il fait chaud les filles aiment bien s’habillez légèrement … même très légèrement (compte tenu de la mode mondiale de notre ère). Cette situation cocasse « oblige » les pauvres habitants que nous sommes à porter notre regard sur ces créatures, créatures renforçant très souvent votre croyance en ce que Dieu existe bel et bien et qu’il est le seul ayant pu créer ce genre de beautés.

 

· Les soutien-gorge coutent cher

Là, il s’agit plutôt d’une hypothèse ; je comprends que la chaleur est souvent insupportable et qu’on veuille se mettre à l’aise, mais pourquoi plus personne ne porte de soutien-gorge dans ce quartier ? Surtout les week-end (le moment où nous sommes tous dans nos maisons) ? Mais en plus je n’exagère pas, rien qu’à s’arrêter au balcon un samedi matin (parce que comme je disais, il fait CHAUD), il est possible de faire un atlas des formes et tailles de seins et tétons de la race humaine.

 

· Le sport et la bière sont à la mode

Un bon conseil d’ami : avant de vous installer dans ce quartier, soyez sûrs de ne pas être à proximité d’une salle de sport, d’un terrain de foot ou d’un maquis/bar.
Les pantalons de Yoga verts, les collants gris, les culottes rouges, les débardeurs rose fluo … je n’ai vraiment pas besoin de vous faire de dessin sur l’effet dévastateur de ces vêtements. Moi en plus j’ai la malchance d’être à proximité d’une salle d’entrainements de danseurs (j’ai même pu voir La petite Zota, qui, soit dit en passant, est une vraie « force de la nature »), je vous laisse imaginer le festival de rondeurs et de couleur que je dois supporter de mon balcon (une fois de plus c’est la faute à la chaleur).
Mais Dieu merci, le maquis d’à coté a fermé, sinon dès 16h, le défilé des postérieurs et poitrines au vent commençait, tout ca bien visible des balcons (… chaleur oblige).

 

· La corpulence ne fait plus l’âge

Bon là c’est encore un conseil de frère ; si vous vous décidez à ne plus subir, mais à attaquer, faites quand même gaffe à chercher à connaitre l’âge réel de votre proie. Je ne sais vraiment pas si les parents de nos jours nourrissent trop leurs enfants, ou était-ce plutôt les anciens parents qui ne le faisaient pas assez (auquel cas on devrait déposer plainte a l’UNICEF), mais il est devenu presqu’impossible de distinguer physiquement une adolescente d’une jeune femme (en plein possession de ses « moyens »).
Il vous faudra donc avoir recours à des techniques obscures pour vérifier leurs âges ; comme connaitre quelqu’un dans son entourage, dans son école, dans son quartier, ou vérifier sur sa pièce d’identité à son insu ou encore compter ses dents et vérifier la jeunesse de sa peau (bon, ça devient un peu bizarre et compliqué, on va s’arrêter là). Mais bien sur tout ceci n’est possible que si vous descendez du balcon (le fameux balcon…).

 

· Souvent il pleut

Depuis quelques années le quartier est sujet à des inondations en saisons de fortes pluies, qui engendrent quelque fois des pertes en vies humaines et des dégâts matériels assez importants. Mais là n’est pas le principal problème. En ces temps de pluies, si vous avez des voisines victimes des inondations, vous pouvez être invité à descendre de votre balcon (cette fois on y était pour regarder l’eau couler) et à porter main forte a ces pauvres demoiselles désemparées. Si vous êtes un veinard, il est possible que votre hospitalité soit demandée pour quelques jours.

C’est à ce moment que vous vous retournez vers la caméra avec le sourire en disant « Ce quartier-là !! Je l’aime !! »

Credit photo : instagram

Publicités

Pourquoi ?

Je viens de regarder 10 minutes d’une télé novelas à la télé, et je me suis posé une question encore une fois « existentielle » : que serait le monde si les hommes n’avaient plus cet instinct presque bestial de courir après les femmes.

Question surement curieuse, mais quand je vois souvent dans ces films, des hommes presque supplier des femmes de les épouser ou même simplement de sortir avec eux, il y a de quoi se poser des questions. Je minimise même l’histoire en parlant de film, puisque c’est du déjà vu en réel ; on a tous (ou presque) entendu des histoires sur des hommes qui en sont arrivé à commettre des actes inimaginables (suicide, meurtre, violence…) rien que pour « un supposé amour » d’une femme…

J’avoue que je ne pourrais répondre à cette question quelque peu futuriste, mais ne vous en faites pas je le ferai très bientôt. Néanmoins, je me demande une autre chose : tous ces hommes qui réussissent plus ou moins à faire abstraction de cette partie de leur instinct naturel (Nerd, geek, no-life…), vivent-ils mieux que les autres ?

Il m’arrive de toujours me poser ce genre de questions, je ne trouve cependant pas toujours des réponses, mais l’objectif n’étant pas la, je vous invite donc à tous cogiter … cogitons donc et bonne soirée.